Urashima Tarō

Publié le par Alex

Urashima Tarō (浦島太郎, Urashima Tarō) est le personnage d'un conte de fées japonais. Il sauva une tortue et fut récompensé par un séjour à Ryūgū-jō, le palais sous-marin de Ryujin.

 

Il passa plusieurs jours plein de bonheur dans ce royaume sous-marin mais commença à souffrir du mal du pays. La reine de ce royaume l'autorisa alors à retourner chez lui et lui offrit un coffret incrusté de joyaux. De retour chez lui, Urashima découvrit que plus de 300 ans s'était écoulés depuis son départ et que plus personne ne se souvenait de lui ou de ses contemporains. Dépressif, il retourna sur la plage où il se souvint du coffret qui lui avait été offert avant son départ. Il l'ouvrit, libérant un nuage blanc, vieillit soudainement et mourut : la boîte contenait son âge réel.

 

Il existe des variantes de cette histoire dans toute l'Océanie mais son origine réelle est inconnue.

 

Des histoires similaires existent également en Europe : un moine s'endort pour un après-midi mais se réveille plusieurs siècles plus tard, et meurt lorsqu'il réalise ce qui lui est arrivé. Dans la mythologie celtique irlandaise, il arrive souvent que les héros séjournent dans le Sidh, le monde des dieux, et meurent lorsqu'ils en sortent, car s'ils y ont passé seulement quelques heures, plusieurs siècles se sont écoulés dans le monde réel.

 

 

L'histoire d'Urashima Tarō :

 

Il était une fois un jeune homme du nom d'Urashima Taro, qui vivait avec sa mère dans un petit village au bord de la mer. Un jour, sur la plage, un groupe d'enfants s'amusait bruyamment, ils avaient attrapé une petite tortue et la maltraitaient. Urashima Taro avait bon cœur et il voulait sauver la pauvre tortue. Urashima Taro comprit que les enfants ne libéreraient pas la tortue, et décida de l'échanger contre les quelques poissons qu'il avait pêchés dans la journée. Les garnements lui cédèrent la tortue, et il put remettre la pauvre bête à la mer.

 

Quelques jours plus tard, Urashima Taro pêchait en mer, lorsqu'une grosse tortue apparut près de sa barque. Le jeune homme stupéfait l'écouta : « Je suis la mère de la tortue que tu as sauvée et comme marque de ma reconnaissance, je t'invite au Palais du royaume de la mer. Monte sur mon dos, je vais t'y conduire.»

 

Urashima Taro s'installa sur la carapace de la tortue, et ils s'enfoncèrent dans les flots. La tortue nageait, nageait, et Urashima Taro émerveillé regardait les poissons, les algues, tous ces êtres merveilleux vivant au fond de la mer. Ils arrivèrent au Palais, où tout était beau et rare, au-delà de toute imagination. La princesse, la plus belle jeune femme qu'Urashima Taro ait jamais vue, l'accueillit et lui dit : « Je te remercie pour la tortue que tu as sauvée de ces méchants enfants. » Elle lui fit ensuite visiter le Palais, et lui offrit un véritable festin. Puis les poissons dansèrent pour lui, les daurades, les turbots, les poulpes...  Urashima Taro vécut ainsi heureux au Palais.

 

Sept jours s´écoulèrent ainsi. Cependant, un soir Taro rêva de son village, et de sa mère faisant la lessive. Le jeune homme vit son village natal et soudain tout lui revint en mémoire et il devint nostalgique. Il voulut rentrer chez lui et revoir sa mère. Taro alla chez la princesse et lui dit :
« Cela fait déjà 7 jours que je suis dans votre palais, merci pour tout, je souhaite rentrer chez moi. »

La princesse répondit :
« Bien sûr, rentre chez toi. Je t’offre un cadeau, prends ce coffret. Mais surtout ne l’ouvre pas. » Urashima Taro remercia la princesse, prit le coffret et s'installa sur le dos de la tortue qui devait le ramener dans le monde au-dessus de l'eau.

 

Une fois arrivé, Urashima Taro traversa le village pour rentrer chez lui, et un étrange malaise l'envahit; le village, les maisons, étaient un peu différents de son souvenir, et les gens qu’il rencontrait lui étaient tous inconnus. Il parcourut alors les rues et interrogea un passant : « Je m’appelle Urashima Taro, où se trouve ma maison, s’il vous plaît ? » Le passant lui répondit : « Urashima Taro... Si mes souvenirs sont exacts, c'est ce jeune homme parti en mer et qui n'est jamais revenu. Mais c'est une histoire qui a maintenant cent ans, mon garçon ! » Urashima Taro comprit alors que les sept jours passés au Palais étaient en fait cent années. Le jeune homme était terriblement triste à l'idée de ne plus jamais revoir sa mère. Il était malheureux et se trouvait dans une situation difficile, aussi ouvrit-il le coffret que la princesse lui avait offert. Il avait complément oublié l’interdiction donnée par la princesse.  Une épaisse fumée s'en échappa et l'enveloppa entièrement, le transformant en vieillard. Maintenant il avait plus de cent ans, il était vieux, il avait des cheveux et une barbe  blanche.

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article